SN

Informations professionnelles et nouveautés du site

 

 

 

Le Pr Pierre Ronco, ancien président de la Société de Néphrologie, vient d'être élu à l'Académie de Médecine et rejoint les Prs Gabriel Richet (émérite), Raymond Ardaillou (Secrétaire perpétuel), Jean-Daniel Sraer, Bernard Charpentier, G. Lasfargues.

Nous lui adressons nos plus vives félicitations !

 

 

 

 

 

Chers Confrères,

 

La Société Francophone de Dialyse organise ses prochaines Universités d'Eté à Lyon les 25 et 26 juin 2012 sur le thème de la prise en charge médicamenteuse en dialyse.

N'hésitez pas à vous inscrire jusqu'au 15 juin 2012. Trouvez ci-joint le programme final ainsi que le bulletin d'inscription.

Dans l'attente de vous accueillir dans notre belle ville de Lyon.

Très cordialement,

 

Docteur Agnès CAILLETTE-BEAUDOIN

Secrétaire de la SFD

 

 

 

 

 

 

XIIe session annuelle du Club

"Quand le rein se fait du mauvais sang"

Les présentations en PPT-PDF sont disponibles dans la Médiathèque

 

 

 

 

Les présentations en flash vidéo sont disponibles dans la Médiathèque

 

 

 

 

 

Prélèvements sanguins pour étude génétique
Consentement écrit et attestation
Fiches de renseignement à joindre à tout prélèvement sanguin pour étude génétique :

Toutes les fiches

 

SYNDROME D'ALPORT

SYNDROMES DE BARTTER ET GITELMAN

SYNDROME DE DENT

DIABETE INSIPIDE CENTRAL

DIABETE INSIPIDE NEPHROGENIQUE

EXCES APPARENT EN MINERALOCORTICOÏDES

SYNDROME DE GORDON

HYPERCALCEMIE FAMILIALE BENIGNE (HFB)

HYPOPLASIE - DYSPLASIE RENALE AVEC OU SANS KYSTE

HYPOCALCEMIE AUTOSOMIQUE DOMINANTE

SYNDROME D'HYPOMAGNESEMIE-HYPERCALCIURIE

HYPOPHOSPHATEMIES

SYNDROME DE LIDDLE

NEPHRONOPHTISE

NEPHROPATHIES TUBULOINTERSTITIELLES CHRONIQUES

SUSPICION DE POLYKYSTOSE AUTOSOMIQUE RECESSIVE, F0ETUS

SUSPICION DE POLYKYSTOSE AUTOSOMIQUE RECESSIVE, PATIENT

PSEUDOHYPOALDOSTERONISME DE TYPE 1 (PHA1)

SYNDROME NEPHROTIQUE CORTICO-RESISTANT

 

 

 

 

 

Parcours de soins de la maladie rénale chronique de l'adulte

Le guide du parcours de soins décrit la prise en charge usuelle d'une personne ayant une maladie rénale chronique. Il cible principalement les professionnels impliqués dans la prise en charge globale des patients. Tenant compte de la pluri-professionnalité de la prise en charge, le guide aborde aussi le rôle, la place et les modalités de coordination des différents professionnels. Le guide du parcours de soins est accompagné d'une synthèse focalisée sur les points critiques de la prise en charge et d'un schéma du parcours du patient.

 

 

 

 

 

 

Néphrologie 2012 - numéro spécial

 

Priorité aux donneurs vivants

Les priorités du plan Greffe 2012-2016

Le développement professionnel continu. 2012, une année de transition

Hémodialyse chronique. Des indicateurs qualite

Réforme du troisième cycle Le DES pourrait passer de 4 à 5 ans

Pronostic de la néphropathie à IgA. Les atouts de la classification d'Oxford

Estimation du débit de filtration glomérulaire. Quel compromis à l'heure des créatinines IDMS traçables ?

Transplantation rénale Ne pas oublier les patients âgés

Néphropathies lupiques Il faut encore faire progresser le traitement

La bardoxolone, modulateur de l'inflammation Un espoir dans la maladie rénale chronique

Hémodialyse sur cathéter Des verrous antibiotiques, pour quoi faire ?

Hypertension artérielle de la maladie rénale chronique Un comprimé le soir fait la différence

Dénervation rénale. La France en première ligne Un objectif pour la prise en charge de l'HTA.

Contrôler 70 % des hypertendus d'ici à 2015

Révision des lois de bioéthique.

Des avancées pour la greffe

Pour améliorer la prise en charge et l'accompagnement des malades.

Les premiers états généraux du rein

49e congrès annuel de l'ERA-EDTA. Rendez-vous à Paris fin mai

Pour améliorer l'accès à la dialyse hors centre. Des dispositions récentes

 

 

 

 

 

REGISTRE REIN

 

Rapport 2010 complet

 

 

 

 

 

Diplôme universitaire - Traitements de l'insuffisance rénale chronique

Chers amis,

Je vous fais passer les documents concernant le DU insuffisance rénale que nous continuons cette année pour les IDE, avec en plus une participation « à la journée » possible en auditeur libre. Merci de faire passer ces documents à vos cadres et à vos infirmiers si vous êtes d'accord.

Amicalement

Pr Philippe Brunet

 

Présentation

 

 

 

 

Protocole WIN-lupus

Dr Noémie JOURDE-CHICHE - Pr Eric DAUGAS

 

Newsletter #2

 

La durée optimale du traitement d'entretien des glomérulonéphrites lupiques prolifératives n'est pas connue. Après un traitement immunosuppresseur d'attaque reposant sur le cyclophosphamide ou le mycophénolate mofétil et la corticothérapie à forte dose, ce traitement immunosuppresseur d'entretien repose sur l'association de mycophénolate mofétil ou d'azathioprine et de corticoïdes à plus faibles doses. Il vise à éviter les rechutes rénales.

 

Après 2 ans, la poursuite de ce traitement d'entretien n'a pas prouvé son intérêt, et expose les patients lupiques à des complications, en particulier infectieuses, hématologiques, métaboliques et néoplasiques. Nous souhaitons évaluer l'arrêt du traitement immunosuppresseur d'entretien après 2 ans, chez des patients stables et en rémission après une glomérulonéphrite lupique proliférative, recevant et poursuivant un traitement de fond par hydroxychloroquine, éventuellement associée à une corticothérapie à faible dose.

Objectif principal de l'étude :

Démontrer que l'arrêt du traitement immunosuppresseur d'entretien après 2 ans n'est pas inférieur à la poursuite de ce traitement en termes d'efficacité 2 ans après, dans le cadre d'une glomérulonéphrite lupique proliférative. Le critère de jugement principal est le taux de patients libres de rechute de glomérulonéphrite lupique proliférative à 2 ans de l'inclusion.

 

Voir tous les détails du PHRC

 

 

Enquête du GCLR

Traitement de la néphropathie lupique

Enquête du GCLR sur les pratiques des néphrologues français

 

Démarrer l'enquête (< 2 minutes)

 

 

 

Infolettres de la Société de Néphrologie

 

Infolettres

 

Index des infolettres précédentes